Livres en mains du 8 février 2020 : Les sciences rencontrent la littérature

  • ECCLATS
Arts, lettres, sciences croisés : on en redemande !
Arts, lettres, sciences croisés : on en redemande !
Arts, lettres, sciences croisés : on en redemande !

Arts, lettres, sciences croisés : on en redemande !

 

  • Mise en bouche : Extraits du discours de la Réception du Prix Nobel de Littérature 1960 de Saint-John Perse (1887-1975) par Jocelyne Renou :

« Mais du savant comme du poète, c'est la pensée désintéressée que l'on entend honorer ici. Qu'ici du moins,ils ne soient plus considérés comme des frères ennemis. Car l'interrogation est la même qu'ils tiennent sur un même abîme, et seuls leurs modes d'investigation diffèrent. (...)

Au vrai, toute création de l'esprit est d'abord poétique  au sens propre du mot ; et dans l'équivalence des formes sensibles et spirituelles, une même fonction s'exerce, initialement, pour l'entreprise du savant et pour celle du poète. »

 

  • Extrait d'un article du Figaro consacré à Aurélie Jean par Arlette Gosnet.

Aurélie Jean (n.1982) est docteur en sciences des matériaux et en mécanique numérique Paris Tech. Fondatrice et dirigeante de la société In Silico Veritas à New York, elle est spécialisée dans les algorithmes et en modélisation numérique. La chercheuse française décrit les grands défis scientifiques et éthiques auxquels elle est confrontée à l'heure de l'Intelligence Artificielle : « Il faut des ponts entre scientifiques et philosophes ».

 

Des ponts, nous en avons fait pendant deux heures. Un vrai plaisir !

Des ponts, nous en avons fait pendant deux heures. Un vrai plaisir !

 

  • «Histoires naturelles » Class .français - de Jules Renard par Linda Kaluzny-Pinon

Jules Renard (1864-1910) est un critique, prosateur, auteur dramatique français, élu membre de l'académie Goncourt en 1907. Dans ses Histoires naturelles,Jules Renard dessine avec humour un portrait de la flore et la faune sauvage ou domestique qui l'entourent. Récits animaliers qui mettent en scène avec facétie, aussi bien l'âne que les fourmis ou le cerf et dans lesquels Jules Renard se fait l'avocat des mal aimés ou considérés comme répugnants.

 

  • Jean-Noël Fenwick « Les palmes de M. Schutz » Flammarion par Jocelyne Renou

Pièce de théâtre sur la passion de l'auteur pour le couple Pierre et Marie Curie.

« Il faudra l'arrivée d'une certaine Marie Sklodowska à l'école de physique et de chimie de M. Schutz, pour que l'amour de la science rencontre l'amour tout court, guidant les deux scientifiques sur la piste de la radioactivité. En route pour le Prix Nobel ! »

Création au Théâtre des Mathurins en 1989. (Six ans). 4 Molières en 1990, prix du Jeune Théâtre en 1993. Adaptation cinématographique par Claude Pinoteau en 1996.

 

  • L'incroyable destin de Marie Curie qui découvrit la radioactivité – Bayard jeunesse / Les romans- Doc Science par Etiennette Livain

Un roman illustré en 48 pages et des fiches documentaires de Pascale Hédelin-Capucine – Collection destinée aux enfants à partir de 9 ans pour leur faire découvrir les grands personnages scientifiques ( Darwin - Pasteur- Reeves- Hawking- Fossey...)

Pierre Curie (1859- 1906) et Marie Curie (1867-1934) partagent avec Henri Becquerel le Prix Nobel de physique de 1903 pour leurs recherches sur les radiations. En 1911, Marie Curie obtient le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium. Scientifique d'exception, elle est , à ce jour, la seule femme à avoir reçu deux prix Nobel.

Pendant la Grande Guerre, Marie Curie se mobilise et, avec la Croix-Rouge, elle participe à la conception de 18 ambulances radiologiques « les petites Curies ». Elle soutient, avec sa fille Irène, âgée de 17 ans, le travail des chirurgiens dans les hôpitaux engorgés de blessés. Irène Joliot-Curie et son époux Frédéric obtiendront le Prix Nobel de chimie en 1935.

 

 

Livres en mains du 8 février 2020 : Les sciences rencontrent la littérature
Livres en mains du 8 février 2020 : Les sciences rencontrent la littérature
  • Albert Einstein, un physicien de génie, éd. Dupuis 2018, par Etiennette Livain

Bande dessinée format 13x17 dont les textes sont de F. Erre et les dessins de S. Savoia – L'histoire d'Albert Einstein est racontée par deux enfants Ariane et Nino. Cette B.D. comporte des planches consacrées à d'autres scientifiques comme Planck ou Oppenheimer ainsi que des fiches chronologiques. Albert Einstein (1879-1955) publie sa théorie de la relativité restreinte en 1905 et sa théorie de la gravitation dite relativité générale en 1915. Il reçoit le Prix Nobel de physique de 1921 pour son explication de l'effet photoélectrique. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands scientifiques de l'histoire.

  • L'or noir, la conquête du pétrole, éd. Dupuis 2018, par Etiennette Livain

Ariane et Nino racontent l'histoire du pétrole qui a transformé le monde, suscitant de formidables inventions et créant de colossales fortunes, comme celle de John Rockefeller. Il a aussi, hélas, généré de terribles conflits politiques et provoqué des catastrophes irréparables pour notre planète. Le fil chronologique de cette B.D. pédagogique évoque les grandes étapes de la ruée vers l'or noir, de Bakou à la Californie ou au Texas, sans oublier la Péninsule arabique. Les auteurs y abordent aussi la solution des énergies renouvelables.

 

Livres en mains du 8 février 2020 : Les sciences rencontrent la littérature
  • Matila C. Ghyka «  Le nombre d'or », éd. Gallimard par Linda Kaluzny-Pinon

Auteur roumain (1881-1965) romancier, poète, ingénieur, diplomate,historien, mathématicien.

Le nombre d'or, également nommé section dorée ou divine proportion est érigé en théorie esthétique, dans la compréhension des structures du monde physique, (sciences de la nature et de la vie, corps humain, architecture, art ...). Ses propriétés le lient à la suite de Fibonacci.

 

  • Scott Olsen « Le nombre d'or, le plus grand secret de la nature» éd. Les petits cahiers de sagesse ancestrale par Linda Kaluzny-Pinon

Le Dr Olsen dévoile un code qui semble sous-tendre la vie, l'univers et toute chose, un motif que nous reconnaissons instinctivement comme beau et que la nature, elle-même, emploie à de multiples échelles. Quel était ce secret connu de Platon, Léonard de Vinci ou Kepler ?

 

  • Robert Chalavoux «  Nombre d'or, nature et œuvre humaine » éd. Chalagam par Linda Kaluzny-Pinon

    Les nombreux exemples évoqués dans cet ouvrage (l'ammonite, le cœur de chardon, l'homme, les dolmens, les œuvres d'art …) illustrent à merveille ce rapport du nombre d'or que l'homme ressent comme naturellement harmonieux.

Livres en mains du 8 février 2020 : Les sciences rencontrent la littérature
Livres en mains du 8 février 2020 : Les sciences rencontrent la littérature
  • André Balthazar (1934-2014) poète et éditeur belge et Roland Breucker, illustrateur belge- « Linnéaments » éd. Le Daily-Bul par Linda Kaluzny-Pinon

    Où l'on découvre les savoureuses descriptions du cornichon, de l'oignon, de l'oseille, et d'autres encore, agrémentées d'illustrations humoristiques ou impertinentes. Voici par exemple ce que l'auteur nous dit des haricots :

    « En famille, il fourbit sa peau qui luira bientôt, blanche ou à taches- d'un rouge aussi de peau-rouge en migration-, sur quelque toile cirée. Petits reins animateurs de borborygmes et de flatulences ... Je les croyais écossais du temps de mes culottes courtes »

  • Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) « Lettres élémentaires sur la botanique »- Mercure de France par Linda Kaluzny-Pinon

    Jean-Jacques Rousseau écrit à une jeune femme noble, qui pourra enseigner à sa fillette de huit ans l'herbier poétique. Il lui apprend à regarder la nature. Plus on avance dans les lettres et plus le discours scientifique est associé à la réflexion sur les comportements humains. Rousseau évoque aussi les créations contemporaines qu'il voit à Paris. En résumé, il s'agit là d'une leçon de choses agrémentée de pages d'herbiers et d'une réflexion sur la science.

Et quatre autres romans pour nous faire trembler, juste un peu, entre thé et gâteaux secs...

Et quatre autres romans pour nous faire trembler, juste un peu, entre thé et gâteaux secs...

  • Mary Shelley « Frankenstein » éd. Pocket par Chantal Wasselin Le Meur

Mary shelley (1797-1851), femme de lettres anglaise, romancière, dramaturge et essayiste. En 1816, lors d'un séjour au bord du lac Léman, elle écrit son premier roman Frankenstein qui sera publié en 1818. Il relate la création par un jeune savant suisse, Victor Frankenstein, d'un être vivant assemblé avec des parties de chair morte. Frankenstein, horrifié, abandonne le monstre auquel il a donné naissance ; d'où la vengeance ! L’œuvre de M. Shelley est l'un des textes précurseurs de la science-fiction qui propose un questionnement sur la responsabilité du géniteur et sur les dérives possibles de la science.

 

  • Pierre Boulle « La planète des singes » par Chantal Wasselin Le Meur

Entre 1968 et 2017, La Planète des singes a connu 9 adaptations au cinéma, 2 séries télévisées et des bandes dessinées. Dans ce roman de science-fiction Pierre Boulle (1912-1994) raconte l'histoire de trois hommes qui explorent une planète lointaine où les grands singes sont des espèces intelligentes et dominantes alors que l'humanité est réduite à l'état animal. Les grands singes se livrent à des expériences sur les humains qu'ils capturent.

 

  • Robert Louis Stevenson « Le cas étrange du Dr.Jekyll et de M. Hyde » collect. Librio par Chantal Wasselin Le Meur

R.L. Stevenson (1850-1894) est un écrivain écossais et un grand voyageur.

Le Dr Jekyll, obsédé par sa double personnalité, met au point une drogue qui l'aidera à séparer le bon du mauvais côté. Le côté sombre prendra le dessus et le transformera en un monstre : M. Hyde. Allégorie de la double personnalité de chacun, tiraillé entre le bien et le mal.

 

  • Daniel Keyes « Des fleurs pour Algernon » J'ai Lu S-F par Ch. Wasselin Le Meur

Daniel Keyes (1927-2014) est un écrivain américain, chercheur en psychologie.

Dans ce roman d'anticipation, Charlie Gordon qui souffre d'un handicap mental travaille dans une usine. Algernon est une souris de laboratoire dont on vient de décupler l'intelligence. Les savants tentent d'appliquer leur découverte à Charlie dont l'intelligence s'éveille peu à peu. Mais lorsque les facultés de la souris déclinent, Charlie comprend le drame qui l'attend.

 

Et un petit sourire avant le dernier roman :

  • Umberto Eco « Comment voyager avec un saumon » Poche- par Jocelyne Renou

Umberto Eco (1932-2016) est un écrivain et universitaire italien dont les principales œuvres connues du grand public sont Le Nom de la rose et Le pendule de Foucault.

Comment voyager avec un saumon - Nouveaux pastiches et postiches – Ce livre relate, sur un mode hilarant les aventures de l'homme d'aujourd'hui. Lisez ce projet pour une université d'insignifiance comparée : Histoire de l'agriculture antarctique / Psychologie des foules dans les terres sahariennes/ Histoire raisonnée de la dentisterie gallinacée ...     Un vrai régal !

 

  • Sylvain Tesson « La panthère des neiges » éd. Gallimard par Etiennette Livain

Prix Renaudot 2019

Sylvain Tesson (n.1972) est un écrivain voyageur français/ Vincent Munier (n.1976) est un photographe animalier français, spécialisé dans les photographies en conditions hivernales.

Parti à l'affût des dernières panthères des neiges sur les hauts plateaux du Tibet avec Vincent Munier et deux amis, Marie et Léo, l'auteur relate l'approche et les apparitions de l'animal, y mêlant ses réflexions sur l'état du monde. Récit naturaliste et philosophique, éloge de la lenteur, du silence, de l'immobilité. Remarquable plaidoyer pour la conservation des espèces menacées (loup arctique, yack sauvage, panthère des neiges, faucon, harfang des neiges …).

 

  • Dernière note d'humour avec Robert Desnos « Par un point situé sur un plan » par Jocelyne Renou.

Par un point situé sur un plan on ne peut faire passer qu'une perpendiculaire à ce plan. On dit ça … Mais par tous les points de mon plan à moi on peut faire passer tous les hommes, tous les animaux de la terre. Alors votre perpendiculaire me fait rire !

Et pas seulement les hommes et les bêtes mais encore beaucoup de choses.

Des cailloux, des fleurs, des nuages, mon père et ma mère, un bateau à voiles, un tuyau de poêle,et si cela me plaît quatre cents millions de perpendiculaires.

 

Merci à tous les participants ! Rendez-vous aux journées du Printemps des Poètes et au « Livres en mains » du samedi 4 avril- thème : correspondance, roman épistolaire.

Etiennette Livain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
ECCLATS -  Hébergé par Overblog